14/09/2008

Enfin!

Guerra
Merci Monsieur Gilles de Kerchove!!! Merci, pour votre honnêteté ... Merci de ne plus nous prendre pour des cons!!! Enfin un discours qui tient la route. Mis à part quelques détails qui me dérangent, mais il y a un mieux.

Pourquoi je vous dis ça?

La réponse est dans ce petit jeu que je vous propose:

1° regarder et écouter attentivement l'interview du coordinateur européen du contre terrorisme:

 

http://rtlinfo.alinfini.be/index.php?option=com_vpl_videoplayer&task=play&mmo=47088

2° lisez le texte que j'ai écris sur un coup de gueule et publié sur le net ... Attachez un peu plus d'importance à ce quie st souligné...

3° A votre avis, que cache ce discours qui tout d'un coup s'éclaircit? J'aimerais bien vous lire sur le sujet ...

26 juillet

"Qui sont les terroristes? Pouvons-nous combattre une guerre non conventionnelle avec des moyens conventionnels? Quelles solutions? Ne sommes nous pas entrés dans une spirale infernale?

 

Autant de questions qui me hantent!

 

Les réponses me semblent si simples que je ne comprend pas pourquoi, le pauvre vers de terre que je suis, y répond, et non les grands politiques de notre planète.

Mes moyens modestes, et mon désintéressement financier doivent sans doute être à l'origine de cette simplification extrême. Mais malgré cette vulgarisation, le modèle semble rester plausible.

 

L'équation est simple.

Un terroriste est une personne, qui use de la terreur pour faire entendre sa voix.

La plupart des terroristes sont recrutés sur base de leur frustration (sociale, idéologique, religieuse, ...). Ce sont des gens qui la plupart du temps n'ont plus rien à perdre avant leur recrutement, et que l'on parvient à convaincre que les actes inadmissibles qu'ils vont commettre serviront aux autres et à eux même. N'offrait-on pas des clés en plastic aux jeunes combattants libanais, leur promettant qu'elle ouvrirait les portes du paradis...

 

Dans le cas particulier des extrémismes musulmans, la conjoncture actuelle, en Europe, est particulièrement propice au recrutement de futurs terroristes.

Au marasme économique, s'ajoute le rejet de la différence, la non-intégration efficace de la troisième génération; terreau fertile de la frustration.

 

La troisième génération issue de l'immigration est en recherche d'identité.

En schématisant fortement, on peut dire que le sentiment de beaucoup de jeunes nés en Europe, est de ne plus être du pays de leurs parents. Mais ils ne se sentent pas encore tout à fait accepté chez nous (aussi chez eux!).

Pour avoir pas mal voyagé dans les pays du Nord de l'Afrique, je peux affirmer que quand ils rendent visite à la famille restée au pays, on ne les considère plus comme des autochtones. Et en Europe, ils se considèrent eux-même comme des étrangers.

J'entend encore la réflexion d'un jeune d'une vingtaine d'année, né en Belgique, avec qui je travaillais sur des lignes de production à Bruxelles, me dire: "Vous les belges...". Et lui, ne l'était-il pas?

Tout cela pour en arriver à la conclusion, que sans racines, ces jeunes issus de l'immigration, peuvent être considérés comme des électrons libres, faciles à convaincre d'un retour à la religion si rassurante, et au bourrage de crâne idéologico-politique. Pour le simple fait de vouloir appartenir à un groupe qui les reconnaisse.

 

Le rejet de la jeunesse maghrébine (et étrangère en général), ne fût-ce que dans le domaine du travail est une réalité. Je me présentais il y a peu dans une société américaine implantée en Belgique, et j'étais en fin de recrutement avec un jeune chimiste d'origine marocaine. Les recruteurs m'ont clairement laissé sous entendre qu'ils me préféraient moi, belgo-belge, avec mes compétences limitées. Alors qu'un jeune chimiste "aux origines douteuses" à leurs yeux, aurait certainement mieux rempli la fonction! Comment ne pas être indigné d'une telle attitude.

Attitude qui alimente insidieusement la spirale infernale du terrorisme, qui facilite le recrutement tous azimuts des futurs acteurs de la "nouvelle" et terrible guerre, et qui justifie aux yeux des islamistes radicaux leurs agissements délictueux. 

 

Est-ce vraiment par la guerre conventionnelle que nous arriverons à stopper ce conflit, dans lequel des hommes s'affrontent dans l'aveuglement le plus total.

Je ne le pense pas.

La plupart de G.I.'s ne savent plus pourquoi ils sont en Irak, les terroristes s'attaquent à un Occident soit disant malfaisant, sous le simple prétexte que celui-ci n'est pas musulman! Et les forces de sécurité n'ont pas de visage à mettre sur leurs ennemis!

 

Les moteurs de cette spirale infernale m'échappent!  

A mon niveau, rien de tout cela n'a de sens! Et comme mon niveau est celui de 85% de la population, je me pose la question de savoir à qui profitera ce futur chaos?

 

Il est clair que nous sommes à l'aube d'une sale période; tout est en place pour que les attentats gagnent le monde entier. La guerre qui s'enlise en Irak, sans résultats dans la lutte contre le terrorisme, a au contraire semblé souder et motiver mondialement les musulmans intégristes. 

Qui selon le modèle d'Al-Quaida, avec des moyens dérisoires peuvent frapper n'importe où, à n'importe quel moment.      Mich' juillet 2006"

 

J'en profite pour souhaiter un ramadan réfléchi et constructif aux musulmans modérés du monde

22:24 Écrit par Mich' dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : terrorisme, islamisme, radicalisme |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.